Aller au contenu principal

Projet

Pour une approche multi-thématique

L’agriculture familiale est une pratique ancrée dans la culture des populations océaniennes. Elle a pendant longtemps fourni l’essentiel de l’alimentation des familles, à la hauteur des besoins des populations, sur le plan nutritionnel et sanitaire, tout en préservant leur environnement.

Aujourd’hui l’agriculture familiale et l’alimentation sont menacées par le développement des villes, la transformation des moyens de production et de déplacement qui modifient profondément le mode vie et mettent en danger la santé des populations. Ces transformations et les changements climatiques placent les îles en situation de fortes vulnérabilités.

Agriculture et sécurité alimentaire

L’approche méthodologique de mise en réseau des équipes est basée sur l’articulation permanente entre les disciplines. Les partenaires du projet, au travers des déplacements et séjours sur les terrains, s'investissent sur des objets communs de recherche structurés autour de deux entrées complémentaires (agriculture et alimentation).

D’une part, les pratiques agricoles et les modes de production et/ou de prélèvement des ressources de la terre, de la mer (pêche) et de la nature (ramassage, cueillette), sont analysées au travers des modes de vie des sociétés aussi bien dans les environnements urbains, péri-urbains et ruraux. Les techniques de production sont ré-explorées en rapport avec les conditions du milieu et le fonctionnement social en milieu rural et dans les espaces urbains. Les circuits de production et de distribution des produits sont aussi identifiés, mais aussi la contribution de la production agricole à l’alimentation des populations via les marchés et autres circuits de distribution et des échanges (circuits formels ou informels).

D’autre part, les habitudes de vie et les régimes alimentaires des jeunes sont analysées via les écoles pour identifier entre autres les cheminements tables-assiette-marché. Les régimes alimentaires permettent d’établir des comparaisons entre produits agricoles et produits importés, transformés et/ou d’origine industrielle…

Des méthodologies d'approches qualitatives et quantitatives issues de plusieurs disciplines sont mobilisées pour analyser les dimensions sociales, spatiales et temporelles de l'agriculture familiale, du mode de vie et leurs conséquences sur la santé des populations.

Les rencontres entre chercheurs et acteurs locaux impliqués dans l’aménagement et le développement des filières permettent d’enrichir des expérimentations porteuses d’innovations méthodologiques à visées comparatives sur les terrains de recherche ruraux et urbains.

Les nouvelles connaissances sont partagées, enseignées et diffusées pour accompagner les systèmes de production (lister les exemples) et les modes de consommation durables adaptés au contexte socioculturel océanien.

Familles, mode de vie et santé

Le mode de vie des populations du Pacifique a subi une transition brutale au cours des 70 dernières années. Une transition alimentaire est en cours dans la région marquée par le passage d'un régime alimentaire traditionnel composé principalement de poissons, de légumes et de tubercules frais à un "régime moderne" comprenant une part de plus en plus importante des produits importés et transformés.

Dans le même temps, l'activité physique quotidienne (initialement basée sur les déplacements et mouvements en rapport avec les activités de pêche et l'agriculture) s'est déplacée vers des activités physiques plus sédentaires qui ont eu un impact majeur sur la santé des populations.

Les populations insulaires du Pacifique sont aujourd'hui confrontées aux taux les plus élevés de prévalence du surpoids et des complications associées, comme le diabète ou les maladies cardio-vasculaires. La prévalence du diabète et de l'hypertension est supérieure à 20% dans plus de huit pays de la région et le surpoids touche entre 50 et 80% des adultes.

L’exploration de la nutrition (apports en macro et micro-nutriments) et de l'activité physique (dépense énergétique) dans les familles pratiquant l'agriculture familiale permet aux chercheurs d’identifier les effets potentiellement durables sur la santé. Cette analyse des pratiques intergénérationnelles (enfants, parents et grands-parents) permet de mieux comprendre les effets sur la santé et de favoriser un mode de vie plus sain.

Transfert de connaissances et Education

Croiser les connaissances traditionnelles et scientifiques sur l'agriculture à grande échelle sur de petites parcelles et les pratiques alimentaires peut accompagner efficacement des stratégies de production et de consommation adaptées au contexte socioculturel du Pacifique insulaire.

Les résultats des recherches contribueront à la promotion des systèmes de production adaptés au milieu et protecteurs de l'environnement, à l'éducation alimentaire par la promotion de modes de consommation équilibrés, de l'activité physique et du changement durable des modes de vie pour le bien-être des populations.

Par ailleurs, le partage de nouvelles connaissances pour accompagner le développement des stratégies d'intervention durables qui peuvent aider les personnes d'autres régions, en particulier les populations des zones urbaines et périurbaines, conduira à développer une agriculture au niveau local garantissant la santé de tous et ainsi accompagner efficacement la décennie de l'agriculture familiale soutenue par l'Organisation des Nation-Unies.

Télécharger le document PDF approuvé du projet

Télécharger la plaquette PDF du projet

About us

FALAH est un réseau d’équipes interdisciplinaires composé de 14 institutions